• Amplificateur MONO type 860

Pour obtenir un taux de distorsion très réduit, il est nécessaire d’utiliser un taux de contre-réaction aussi élevé que possible. Il faut en outre que la distorsion de l’amplificateur, en l’absence de contre-réaction soit déjà suffisamment faible, car, dans le cas contraire, on produit des harmoniques de rang élevé très désagréables à l’oreille. Ce phénomène est la cause du fameux son « transistor » qui est en réalité le son d’un appareil mal étudié.
Un très bon amplificateur à transistors ne se différencie, auditivement, en aucune manière d’un très bon amplificateur à tubes. (Pierre Loyer à propos de l’A860).

Présentation : coffret métallique laqué martelé, plaque avant anodisée or pâle. 200x150x345mm.

Origine des composants : résistance à couche Beyschlag & Dralowid ; condensateurs mylar, polystyrène CAPA ; électrochimique COGECO-CEF-MICRO ; transistors et diodes Telefunken, Sescosem, SGS ; diodes Incorporated.

  • Caractéristiques techniques (HZ) :

Puissance (@ 8 Ω) : 2 x 70 W
Facteur d’amortissement : 50
Rapport signal bruit (non pondéré) : 95 dB
Bande passante (+/- 1 dB) : 7-50 000 Hz
Temps de montée créneau 30 V (@ 8 Ω) : 2 µs
Distorsion harmonique (@ 1000 Hz) : 0,04 %
Poids : 10 kg